Une étude sur la vape montre que l'utilisation régulière favorise l'arrêt

Publié le 27 Octobre 2014

Une étude sur la vape montre que l'utilisation régulière favorise l'arrêt

Il y a un débat dans la communauté scientifique et médicale autour de l'efficacité du Vaporisateur personnel de nicotine (VP) dans l'arrêt du tabac. Cette enquête réalisée en deux temps apporte quelques réponses.

Un échantillon représentatif de la population américaine a été interrogé en 2011/2012 sur l'utilisation de nouveaux produits du tabac (tabac non-fumé etc..., dans lesquels ils ont inclus le VP !!). En 2014, une nouvelle enquête interrogeant 695 fumeurs choisis parmi les 1374 qui avaient été interrogés lors de la première enquête (soit 51%), a établi leur statut tabagique et leur utilisation de VP. Les personnes ont été classées selon qu'elles étaient des utilisateurs réguliers de VP (au moins quotidiennement pendant 1 mois), des utilisateurs intermittents (qui l'utilisaient régulièrement, mais pas quotidiennement), et des non-utilisateurs ou des testeurs (ceux l'avaient utilisé tout au plus 1 ou 2 fois). Lors de l'enquête de 2014, 23% étaient utilisateurs réguliers, 29% étaient utilisateurs intermittents, 18% l'avaient utilisée 1 ou 2 fois, et 30% ne l'avaient pas essayé.

L'arrêt du tabac était la première raison avancée par tous les utilisateurs de VP (par 52,6% de l'ensemble de l'échantillon et par 65,9% des utilisateurs réguliers). Au total, 13,1% des 695 fumeurs interrogés lors de la première vague avaient arrêté de fumer.

Le taux d'arrêt le plus fort (20,4%) a été observé chez les utilisateurs réguliers de VP, comparé à 8,5% des utilisateurs intermittents et 12,4% des non-utilisateurs et testeurs, malgré tout il n'y avait pas de différence significative entre les groupes. Cependant, en analysant les données en prenant en compte certains facteurs (âge, sexe, niveau d'études, ethnicité, et dépendance tabagique), les auteurs montrent que les utilisateurs réguliers de VP sont 6 fois plus susceptibles que les non-utilisateurs ou les testeurs d'avoir arrêté de fumer.

Cet effet n'a pas été retrouvé chez les utilisateurs intermittents. Une association négative a même été retrouvée entre l'utilisation intermittente et un indicateur de motivation à l'arrêt (la perception d'être non-fumeur dans 1 an). Les auteurs concluent que l'utilisation régulière du VP pendant au moins 1 mois est fortement associée à l'arrêt du tabac, et que d'autres études similaires sont nécessaire pour mieux comprendre quels mécanisme sont en jeu.

Référence: Biener L, Hargraves JL. A Longitudinal Study of Electronic Cigarette Use in a Population-Based Sample of Adult Smokers: Association With Smoking Cessation and Motivation to Quit. Nicotine Tob Res. 2014 Oct 9. pii: ntu200. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 25301815

Rédigé par Jacques Le Houezec

Publié dans #vaporisateur de nicotine, #tabagisme, #arrêt tabac, #enquête

Commenter cet article

François 16/07/2015 23:58

En octobre 2015 il y auras 1 ans que je vape et ma diminution en cigarette à très fort chuté de 54 cigarettes en moyenne.
Je suis passé en quelque semaine à diminuée plus de la moitié et je suis actuellement à 4 cigarette par jour et parfois je ne fume pas pendant une semaine.
Je suis très heureux que la vape ça m'aide très bien , et je suis passé à 6 mg de nicotines
Je voudrais bien arrêté la cigarette pour fin de septembre 2015 mes pas pour la vape pour le moment.

Jacques Le Houezec 19/07/2015 13:34

Pour arrêter plus facilement les dernières cigarettes, il faudrait augmenter un peu le taux de nicotine, ça sera plus facile. Il sera toujours temps de réduire ensuite à distance de l'arrêt de la cigarette. Ce qui compte le plus c'est d'arrêter la cigarette, la nicotine n'est pas dangereuse en soi.

Benjamin 14/11/2014 20:18

Les vaporisateurs personnels ont été efficaces pour moi. J'ai réussi à me sevrer rapidement.