Il est important d'apprendre à vaper pour améliorer l'efficacité d'absorption de la nicotine

Publié le 18 Juin 2015

Konstantinos Farsalinos vient de publier une nouvelle étude (mais qui a été réalisée fin 2013, ce qui montre qu'il peut être long parfois de publier une étude).

Pour ceux qui comprennent l'anglais, l'article est en libre accès, vous pouvez aussi lire son analyse sur son blog.

Pour cette étude, 24 vapoteurs confirmés (vapant et ayant arrêté de fumer depuis au moins 1 mois) et 23 fumeurs n'ayant jamais vapé ont tous utilisé la même configuration. Une Evic munie d'un clearomiseur EVOD, réglée sur 9W (c'est la même configuration qu'utilisée dans cette autre étude). Les participants devaient prendre 10 bouffées en 5 minutes, puis l'utiliser autant qu'ils souhaitaient pendant encore 60 minutes. Des prélèvements sanguins ont été réalisés avant de commencer à vaper, puis à 5, 20, 35, 50 et 65 minutes. Le nombre de bouffées, ainsi que la durée de chaque bouffée ont aussi été mesurés.

Le résultat principal est que les vapoteurs naïfs (les fumeurs) ont obtenu des taux de nicotine dans le sang plus faibles que les vapoteurs confirmés, comme le montre ce graphique.

Il est important d'apprendre à vaper pour améliorer l'efficacité d'absorption de la nicotine

Cette différence a été expliquée par une durée plus courte des bouffées chez les fumeurs (2,3 s) que chez les vapoteurs (3,5 s) (à droite sur le graphique ci-dessous), mais la signification statistique n'était pas très forte, ce qui indique que d'autres facteurs, comme le temps d'inhalation, ou le temps de rétention dans les poumons de la bouffée, sont des facteurs importants aussi. Par contre, le nombre de bouffées prises par les vapoteurs et les fumeurs était identique, comme le montre le graphique ci-dessous (à gauche), ce qui montre que ce n'est pas le nombre de bouffées qui peut expliquer ce résultat.

Il est important d'apprendre à vaper pour améliorer l'efficacité d'absorption de la nicotine

Cette étude montre clairement, qu'il est important pour un fumeur souhaitant arrêter de fumer avec la vape, d'apprendre à vaper correctement. C'est un point important à considérer dans les conseils prodigués par les boutiques. Le fumeur doit savoir qu'il est indispensable de prendre des bouffées plus longues et plus douces que celles qu'il fait sur une cigarette. C'est important pour une absorption efficace de la nicotine, comme le montre cette étude. De plus, cette étude confirme la précédente réalisée par la même équipe, qui avait montré que ce qu'un fumeur obtient en 5 min avec une cigarette, ne peut être obtenu qu'en 30 à 35 min avec le type de cigarette électronique utilisée ici (vaporisateur personnel de seconde génération), et en 1h avec une cigarette électronique de première génération (cigalike), comme le montre le graphique de la précédente étude.

Il est important d'apprendre à vaper pour améliorer l'efficacité d'absorption de la nicotine

L'innovation technologique que nous avons connu ces deux dernières années laisse supposer que les vaporisateurs personnels de troisième génération sont capables de délivrer la nicotine encore plus rapidement que ceux de seconde génération, et que donc ils doivent être plus efficaces pour aider les fumeurs à arrêter de fumer. Nul doute que Konstantinos Farsalinos saura nous le montrer dans une prochaine étude.

Rédigé par Jacques Le Houezec

Publié dans #vaporisateur personnel, #nicotine, #arrêt tabac, #études

Commenter cet article

louis 19/06/2015 10:05

Bonjour, je pense que cette comparaison est tronquée.
On oublie une chose très importante, voir primordiale.
Un fumeur est complètement irrité par le tabac ou du moins le fait de fumer.
De ce fait la vape est, pour lui, inconfortable et ne peu prendre les mêmes taffes qu'un vapoteur exclusif, même d'un mois, peut le faire.
Difficile de comparer et d'en tirer des conclusions de ce fait.

Jacques Le Houezec 19/06/2015 10:34

C'est aussi un paramètre à prendre en compte, c'est pour cela qu'il est très important de bien conseiller le fumeur lorsqu'il démarre la vape. Mais cela n'invalide pas cette étude, au contraire, elle montre bien l'intérêt de cet apprentissage nécessaire, ainsi que le conseil d'arrêter la double consommation le plus tôt possible, car elle entretient l'irritation, et met le fumeur en danger de rester fumeur car son cerveau comprend très bien que la cigarette apporte la nicotine au cerveau bien plus vite que la vape.

Fromont 18/06/2015 21:50

Merci Jacques pour ses retours synthétisés.
Cela reflète ce que nous prodiguons en boutique, c'est à dire que la manière d'absorber la vapeur d'un vaporisateur personnel est très important pour une assimilation de la nicotine optimisée.
Le dernier graphique est vraiment instructif, je savais que la tueuse prodiguait un niveau de nicotine important et rapide (le shoot de la clope), par contre, la comparaison avec les V.P. de première et deuxième génération sont évocateurs.
Vivement la suite, avec des résultats basé sur du matériel dernière génération.
Vapoteusement,

David, l'ozonien.