Articles avec #vaporisateur de nicotine tag

Publié le 27 Octobre 2014

Une étude sur la vape montre que l'utilisation régulière favorise l'arrêt

Il y a un débat dans la communauté scientifique et médicale autour de l'efficacité du Vaporisateur personnel de nicotine (VP) dans l'arrêt du tabac. Cette enquête réalisée en deux temps apporte quelques réponses.

Un échantillon représentatif de la population américaine a été interrogé en 2011/2012 sur l'utilisation de nouveaux produits du tabac (tabac non-fumé etc..., dans lesquels ils ont inclus le VP !!). En 2014, une nouvelle enquête interrogeant 695 fumeurs choisis parmi les 1374 qui avaient été interrogés lors de la première enquête (soit 51%), a établi leur statut tabagique et leur utilisation de VP. Les personnes ont été classées selon qu'elles étaient des utilisateurs réguliers de VP (au moins quotidiennement pendant 1 mois), des utilisateurs intermittents (qui l'utilisaient régulièrement, mais pas quotidiennement), et des non-utilisateurs ou des testeurs (ceux l'avaient utilisé tout au plus 1 ou 2 fois). Lors de l'enquête de 2014, 23% étaient utilisateurs réguliers, 29% étaient utilisateurs intermittents, 18% l'avaient utilisée 1 ou 2 fois, et 30% ne l'avaient pas essayé.

L'arrêt du tabac était la première raison avancée par tous les utilisateurs de VP (par 52,6% de l'ensemble de l'échantillon et par 65,9% des utilisateurs réguliers). Au total, 13,1% des 695 fumeurs interrogés lors de la première vague avaient arrêté de fumer.

Le taux d'arrêt le plus fort (20,4%) a été observé chez les utilisateurs réguliers de VP, comparé à 8,5% des utilisateurs intermittents et 12,4% des non-utilisateurs et testeurs, malgré tout il n'y avait pas de différence significative entre les groupes. Cependant, en analysant les données en prenant en compte certains facteurs (âge, sexe, niveau d'études, ethnicité, et dépendance tabagique), les auteurs montrent que les utilisateurs réguliers de VP sont 6 fois plus susceptibles que les non-utilisateurs ou les testeurs d'avoir arrêté de fumer.

Cet effet n'a pas été retrouvé chez les utilisateurs intermittents. Une association négative a même été retrouvée entre l'utilisation intermittente et un indicateur de motivation à l'arrêt (la perception d'être non-fumeur dans 1 an). Les auteurs concluent que l'utilisation régulière du VP pendant au moins 1 mois est fortement associée à l'arrêt du tabac, et que d'autres études similaires sont nécessaire pour mieux comprendre quels mécanisme sont en jeu.

Référence: Biener L, Hargraves JL. A Longitudinal Study of Electronic Cigarette Use in a Population-Based Sample of Adult Smokers: Association With Smoking Cessation and Motivation to Quit. Nicotine Tob Res. 2014 Oct 9. pii: ntu200. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 25301815

Voir les commentaires

Publié le 10 Septembre 2014

L'article (en anglais) critiquant la position de l'OMS, que nous avons publié dans Addiction la semaine dernière, est en libre accès pendant 1 mois...
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/add.12730/pdf

Vous pouvez aussi lire l'éditorial de Robert West
http://bjgp.org/content/64/626/442.full

J'essayerai de faire un petit résumé en français ces prochains jours.

Voir les commentaires

Publié le 26 Août 2014

L'OMS a publié aujourd'hui un document de travail en vue de la réunion des Parties de la Convention cadre (CCLAT) à Moscou en octobre prochain:

http://apps.who.int/gb/fctc/PDF/cop6/FCTC_COP6_10-fr.pdf

C'est une révision d'une version précédente encore plus virulente et opposée au vaporisateur de nicotine (VP), qui semble avoir pris en compte quelques critiques qui avaient été adressées à l'OMS, en particulier notre lettre envoyée à la Directrice, démontrant la déformation des données scientifiques, utilisées afin de leur faire dire ce qu'elles ne montraient pas. C'est indigne de scientifiques, tel Stan Glantz (co-auteur du rapport qui a servi de base à ce document publié aujourd'hui), de déformer à ce point les données, ou de ne choisir que celles qui l'arrange, pour atteindre un but pré-fixé, en l'occurrence mettre des bâtons dans les roues du VP, censé renormaliser le tabagisme ou inciter les jeunes à commencer.

Le problème est que rien de ce qui est avancé par Stan Glantz, ou par ce rapport largement inspiré, n'est supporté par les données scientifiques existantes.

Ni l'hypothèse de la porte d'entrée en tabagisme des jeunes, que même les données du CDC, utilisées par Glantz, ne montrent pas lorsqu'on les analyse vraiment, ni d'ailleurs les données françaises (Paris sans tabac) ou anglaises (STS), ni la dangerosité de la nicotine exagérée comme toujours, ni l'exposition passive au VP, ne sont basés sur des preuves solides, mais des données déformées et utilisées dans le but de faire peur et d'atteindre un objectif pré-établit.

Certaines critiques des articles de Glantz (dans JAMA Pediatrics, ou Circulation) sont déjà parues. D'autres arrivent, dont un Editorial de Robert West dans le British Journal of General Practice à paraître lundi 1 septembre, et une critique du rapport de Glantz pour l'OMS à paraître la semaine prochaine dans Addiction (j'en suis l'un des co-auteurs), qui reprend les éléments de notre lettre à l'OMS.

Encore une fois, ceci n'est qu'un document de travail en vue de la COP6, à nous d'être suffisamment convaincants auprès des participants (représentants des différents pays ayant ratifié la Convention) et à continuer d'apporter des réponses scientifiques par de nouvelles études, afin que le document final ne soit pas aussi biaisé, et laisse au VP la possibilité de livrer les avantages potentiels de Santé publique, que même l'OMS reconnaît dans ce texte (paragraphe 34).

Voir les commentaires

Publié le 27 Mai 2014

Journée Mondiale contre le tabac : une conférence de presse bâclée.

Sur le site de l'AIDUCE :

À l’approche de la Journée Mondiale contre le tabac le 31 mai, l’Alliance contre le tabac a organisé hier une conférence de presse à l’Assemblée nationale, à laquelle l’AIDUCE a assisté. Une partie des propositions concernait un durcissement des contrôles anti-tabac, notamment l’interdiction de fumer devant des enfants, que ce soit sur les terrasses des cafés, en voiture, dans les parcs ou sur les plages et une autre consistait en une attaque en règle contre le vaporisateur personnel (VP), couramment appelé cigarette électronique.... Lire la suite

____________

 

L'aveuglement, ou la volonté aveugle de vouloir à tout prix éliminer le vaporisateur de nicotine, dont les fumeurs se sont emparés pour arrêter de fumer et réduire leur risque tabagique, conduit les associations de lutte contre le tabac dans le mur. Nous saurons leur rappeler le moment venu, qu'ils ont œuvré à favoriser le tabac et son industrie, qu'ils se targuent de vouloir contrôler!

Les données scientifiques s'accumulent, et ils ne pourront plus bientôt, au même titre que l'OMS, assimiler le vaporisateur de nicotine aux produits du tabac, et renvoyer les fumeurs au tabac, sans qu'un jour ils n'aient à rendre compte de leurs actes.

A l'occasion de la journée sans tabac, de nombreuses voix se feront entendre. Que nous réservent les autorités, si elles se fient à ces associations qui veulent étouffer dans l'oeuf le vaporisateur de nicotine? Elles ne passeront pas seulement à côté de ce qui est clairement une des plus grandes innovations de la santé publique des trois dernières décennies, pouvant sauver des millions de vies, mais elle dérogeront à la charte de l'OMS qui propose de permettre aux consommateurs de prendre le contrôle de leur propre santé, ce qu'ils font déjà eux-mêmes par millions grâce à leur vaporisateur.

 

Nous saurons les mettre devant leurs responsabilités le moment venu.

 

Voir les commentaires

Publié le 5 Mai 2014

Voici un reportage de Radio Canada sur le vaporisateur de nicotine avec l'accent si chantant de nos cousins d'Amérique ;-)

Les vapeurs reconnaitrons sans doute un reviewer qu'ils connaissent bien. Il faut souligner le courage des médecins, tabacologues, et infirmières comme Martin Juneau ou Martine Robert, et même le représentant canadien de Droit des non fumeurs, François Damphousse, qui osent parler ouvertement du bénéfice du VP dans un pays où l'on n'a pas le droit d'acheter des liquides nicotinés... quoique...regardez le reportage.

http://ici.radio-canada.ca/emissions/telejournal_18h/2013-2014/Reportage.asp?idDoc=336549&autoPlay=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2014/cbft/2014-04-30_18_00_00_tj18h_0003_04_400.asx

Voir les commentaires