Une étude longitudinale auprès d'utilisateurs de cigarettes électroniques

Publié le 5 Novembre 2013

Une étude de Jean-François Etter et Chris Bullen

On sait peu de choses sur le changement dans le comportement des utilisateurs de cigarettes électroniques dans le temps. Nous avons suivi 477 utilisateurs de cigarettes électroniques pendant un mois et 367 utilisateurs sur un an.

Nous avons constaté que l'usage de la cigarette électronique n'a pas d' effets délétères sur le comportement tabagique.

Objectif: Evaluer le changement de comportement sur ​​12 mois chez les utilisateurs de cigarettes électroniques ("vapoteurs").

Méthodes: Enquête longitudinale sur Internet, de 2011 à 2013. Les participants ont été inscrits sur des sites dédiés à l'e-cigarette et le sevrage tabagique. Nous avons évalué l'utilisation des e- cigarettes et de tabac chez la même cohorte au départ, puis après un mois (n = 477 ) et un an ( n = 367).

Résultats: La plupart des participants (72%) étaient d'anciens fumeurs et 76% utilisaient des e- cigarettes tous les jour. Au départ, les utilisateurs actuels vapotaient depuis 3 mois, tiraient 150 bouffées par jour sur leur e- cigarette et utilisaient des liquides de remplissage contenant 16 mg/ml de nicotine, en moyenne. Presque tous les vapoteurs quotidiens au départ vapotaient toujours après un mois ( 98%) et un an ( 89%). Chez les vapoteurs quotidiens, le nombre de bouffées par jour sur l'e-cigarettes est resté inchangé entre le début et un an. Parmi les anciens fumeurs qui vapotaient quotidiennement au départ, 6 % avaient recommencé à fumer après un mois et également 6% après un an. Parmi les utilisateurs doubles (les fumeurs qui vapotaient quotidiennement au départ), 22% avaient cessé de fumer après un mois et 46% après un an. Parmi les vapoteurs qui fumaient encore lors du suivi, la consommation de cigarettes a diminué de 5,3 cig. par jour après un mois (de 11,3 à 6,0 cig./jour, p=0,006), mais est resté inchangé entre le début et 1 an de suivi.

Conclusions: Les e-cigarettes peuvent contribuer à la prévention des rechutes chez les anciens fumeurs et au sevrage tabagique chez les fumeurs actuels.

Auteurs: Jean -François Etter (1), Chris Bullen (2)

1) Institut de médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université de Genève, Suisse

2) Institut national pour l'innovation en santé , École de santé des populations, Université d'Auckland , Nouvelle-Zélande

Lien vers l'article/ link to the article : Addictive Behaviors

Abstract in English

Objective: To assess behavior change over 12 months in users of e-cigarettes (“vapers”).

Methods: Longitudinal Internet survey, 2011 to 2013. Participants were enrolled on websites dedicated to e-cigarettes and smoking cessation. We assessed use of e-cigarettes and tobacco among the same cohort at baseline, after one month (n = 477) and one year (n = 367).

Results: Most participants (72%) were former smokers, and 76% were using e-cigarettes daily. At baseline, current users had been using e-cigarettes for 3 months, took 150 puffs/day on their e-cigarette and used refill liquids containing 16 mg/ml of nicotine, on average. Almost all the daily vapers at baseline were still vaping daily after one month (98%) and one year (89%). Of those who had been vaping daily for less than one month at baseline, 93% were still vaping daily after one month, and 81% after one year. In daily vapers, the number of puffs/day on e-cigarettes remained unchanged between baseline and one year. Among former smokers who were vaping daily at baseline, 6% had relapsed to smoking after one month and also 6% after one year. Among dual users (smokers who were vaping daily at baseline), 22% had stopped smoking after one month and 46% after one year. In dual users who were still smoking at follow-up, cigarette consumption decreased by 5.3 cig/day after one month (from 11.3 to 6.0 cig./day, p = 0.006), but remained unchanged between baseline and 1-year follow-up.

Conclusions: E-cigarettes may contribute to relapse prevention in former smokers and smoking cessation in current smokers.

Rédigé par Jacques Le Houezec

Publié dans #e-cigarette, #études, #arrêt tabac, #réduction du risque, #tabagisme, #In English

Commenter cet article

arreter de fumer blog 16/04/2014 15:51

Les dernières déclarations de la ministère de santé soutiennent ces propos.

Bree 08/11/2013 05:51

89% à un an, c'est énorme !!! Génialissime invention!